Editorial du 5 janvier 2013